Passer un week-end à Ambleteuse dans le Pas-de-Calais

Au départ Ambleteuse n’est qu’un petit rassemblement de pêcheurs dans les dunes, de même que sa voisine Audresselles.

week-end à Ambleteuse

Ces pêcheurs construisaient leurs cabanes avec des coques ou carcasses de flobart retournées. Les flobarts étaient des petites barques d’échouage à fond plat pouvant naviguer dans 30 cm d’eau et ils étaient faits de planches en bois d’orme cintrées. Une grande rivalité existait entre les deux hameaux et souvent éclataient des bagarres au couteau sur la mer quand les uns coupaient les filets des autres ! Heureusement l’arrêt des mariages consanguins et le jeu des alliances ont fait que cette rivalité n’est plus maintenant qu’un souvenir. Mais pendant longtemps les habitants s’insultèrent mutuellement en se traitant de « carcahuttes », terme méprisant pour ceux qui habitaient ces cabanes faites de carcasses.

En 54 A.J.C. un premier port est édifié à cet endroit par Jules César quand il décide d’envahir la Grande Bretagne. Le nom d’ « Ambleteuse » peut être d’origine celte ou bien encore saxonne car au Vème siècle les saxons partent de « Hamel Thuys » pour l’Angleterre : ce nom peut s’être déformé en « Ambleteuse ».

Il faut attendre Henri VIII pour que le petit port soit protégé par 2 places fortes contre les rois de France. Mais Henri II les envahira en 1556 et égorgera tous les prisonniers anglais. On dit que c’est lors de cette capture que les français ont découvert le « charbon de terre » qui sera ensuite utilisé comme combustible.

A la fin du XVII, Vauban construit sur l’embouchure de la Slack une autre place forte appelée au départ le Fort Mahon ; seule cette construction sera préservée et subsiste aujourd’hui.

Au moment du Camp de Boulogne, un deuxième port est construit par Napoléon Ier en 1805 pour envahir l’Angleterre.

Ambleteuse ne devient un lieu de villégiature apprécié que vers la fin du XIX : Lillois et Parisiens prennent l’habitude de s’y rendre ; de belles villas « Belle époque » sont visibles de nos jours.

La seconde guerre mondiale perturba bien évidemment la vie de la ville ; sous le régime de Vichy, un Camp de Rassemblement pour les étrangers y est installé et des écluses sont construites sur la Slack afin de pouvoir inonder la vallée pour se protéger d’atterrissages d’avions alliés.

Vous pourrez retrouver cette période de l’histoire en visitant le Musée de la seconde guerre mondiale. Vous verrez des vestiges de la forteresse anglaise et bien sûr le fort de Vauban.

L’association caritative « La Communauté de l’Arche » est installée à Ambleteuse et lui donne un peu de sa notoriété. Les jardins de la communauté sont superbes.

Vous pourrez également visiter la chapelle St Pierre qui date du VII et peut-être aller boire un peu d’eau à la fontaine du même nom qui soignait les fièvres jadis croyait-on.

St Pierre d’Ambleteuse qui a donné son nom à l’église et à la fontaine, était un des moines envoyés par le pape St Grégoire pour convertir l’Angleterre en 597 ; il était le compagnon d’Augustin de Cantorbéry et devait devenir le premier abbé du monastère anglais. Malheureusement une tempête surprit les deux apôtres pendant la traversée et le corps de Pierre fut rejeté dans la baie d’Ambleteuse, recueilli par des chrétiens puis, en 606, transféré à Boulogne où une église existait à son nom. La mémoire de l’évangélisateur est toujours respectée à Ambleteuse même si les pèlerinages à la fontaine miraculeuse ont cessé.

SEO Hauts de France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + quatre =

Next Post

Visiter Laon : la « Montagne couronnée »

dim Août 4 , 2019
La ville de Laon est située sur une colline au sommet de laquelle se dresse la cathédrale qui lui vaut le nom de « Montagne couronnée ». On distingue la Ville Haute et la Ville Basse. La butte sur laquelle est édifiée la Ville Haute est faite de sable et […]
visiter la ville de Laon dans l'Aisne